Le CoFor
en quelques questions

C’est avant tout … un Centre de formation au rétablissement, qui propose une formation gratuite pour les personnes majeures concernées par des difficultés psychiques.

C’est aussi … un projet de recherche participatif et expérimental, porté par l’association Solidarité Réhabilitation. Financé par l’ARS PACA (Agence Régionale de Santé Provence-Alpes-Côte d’Azur), il est mené en partenariat avec l’IRTS PACA Corse (Institut Régional du Travail Social) et l’AP-HM (Assistance publique-Hôpitaux de Marseille).

Et enfin … le CoFoR est un centre de ressources en ligne, autour du rétablissement, en lien avec nos formations (actuellement en cours de maintenance).

 

Le CoFoR s’adresse à toute personne majeure, qui est ou a été concernée par des difficultés psychiques. Il n’y a pas de limite géographique : la seule condition est d’avoir la capacité de venir assister aux modules de formation. Aucun justificatif n’est requis et il n’est pas nécessaire d’avoir un handicap reconnu.

Pour acquérir de nouveaux outils et connaissances, pour retrouver du bien-être et de la confiance. Cheminez à votre rythme et devenez acteur de votre rétablissement : passez ainsi du statut de malade à celui d’étudiant !

Etudier au CoFoR, ce n’est pas étudier comme partout ailleurs. Vos savoirs, vos vécus et vos expériences viennent enrichir nos débats. Nous avançons et construisons ensemble : de nouvelles voies pour chacun, mais aussi pour tous, à travers la vie du CoFoR.

 + Guide étudiant

Venez nous rencontrer lors d’un focus groupe un lundi de 14h à 16h ! (voir le calendrier)

Vous pouvez aussi contacter un coordinateur par mail ou téléphone (voir nos contacts).

C’est une réunion collective qui a lieu tous les lundis après-midi, hors vacances scolaires. Les étudiants qui le souhaitent peuvent y participer. Nous y discutons de la formation, de ce que l’on souhaite mettre en place, modifier, comment, etc (voir calendrier).
 
Des personnes extérieures peuvent y participer ponctuellement, pour venir découvrir le CoFoR ou parler d’un projet qui pourrait intéresser les étudiants.

Les résultats des évaluations faites par les étudiants – qui évaluent les modules de formation – sont présentés au début de chaque trimestre, lors d’une journée de rentrée ouverte à tous (CoPed : Comité pédagogique).

Chaque module est organisé par un coordinateur, responsable du contenu et du planning. Chaque séance est animée par deux facilitateurs, qui guident les étudiants et leur permettent de s’approprier les outils du centre. Ils aident les participants à développer des outils personnalisés, grâce au partage d’expériences et à l’auto-support.

La coordination générale du projet est assurée par deux coordinateurs (voir contacts).

 

N’importe quel coordinateur ou facilitateur peut être contacté, en cas de problème pendant le suivi de la formation. Vous êtes libre de choisir votre interlocuteur selon votre question ou le sujet qui vous préoccupe.

Les formations du CoFoR sont accueillies au sein des locaux de l’IRTS PACA Corse (Pointe Rouge), 20 boulevard de Salyens 13008.

Les étudiants ont accès au Centre de Ressources Documentaire de l’IRTS, au même titre que les étudiants de l’IRTS. Il est possible sur inscription d’y emprunter des livres, des revues, des DVD… Il est également possible de demander de l’aide à l’un des médiateurs numériques de l’IRTS, en cas de besoin de formation sur les outils bureautiques et numériques.

A savoir : les locaux de l’IRTS sont actuellement en travaux. Nous nous retrouvons donc pour le moment à la Cité des associations, 93 La Canebière 13001.

L’acronyme CoFoR (en deux syllabes) a plusieurs significations. La première est « Centre de Formation au Rétablissement« , ce qui correspond aux lettres majuscules de l’acronyme. Le deuxième est « Co-Formation« , car le CoFoR est un projet participatif : le contenu de la formation est élaboré de façon participative.

Toutes les personnes participant au CoFoR (étudiants, facilitateurs, coordinateurs, intervenants) s’engagent à respecter la Charte de confiance et de confidentialité du CoFoR.

Les participants doivent en effet pouvoir s’exprimer librement, sans contrainte, ni jugement et en toute confidentialité. Le respect mutuel et le secret partagé sont des pré-requis nécessaires : à travers la charte, chacun s’engage à les respecter.

+ Charte

Votre participation est possible à tous les niveaux :

Intervention en elle-même : au travers de votre présence et de vos interventions – en formation et en groupe d’auto-support) ;

Evaluation : en participant à l’évaluation des différents modules de formation ;

Construction du projet : en contribuant à construire et à faire évoluer le projet du CoFoR ;

Gouvernance : en participant à gouverner collectivement et démocratiquement le CoFoR.

 

Aux origines du CoFoR

Les Recovery Colleges – modèles dont s’est inspiré le CoFoR – cherchent à s’éloigner d’une approche médicale, centrée sur l’hôpital.Ils sont donc orientés vers la formation et la co-construction.

Depuis 2009, les Recovery Colleges essaiment un peu partout autour du globe, avec aujourd’hui une quarantaine de lieux créés (Angleterre, Australie, Canada, Japon, Etats-Unis). La demande de tels lieux est en effet croissante et leurs résultats en matière de satisfaction des étudiants sont probants.

Créé en réponse à un appel à projet national concernant l’accompagnement à l’autonomie en santé, le CoFoR est financé par la DGS (Direction Générale de la Santé). Nos partenaires sont l’association Solidarité Réhabilitation – qui porte le projet-, l’IRTS PACA Corse (Institut Régional du Travail Social), l’ARS PACA (Agence Régionale de Santé), L’AMU (Aix Marseille Université), l’AP-HM (Assistance Publique-Hôpitaux de Marseille) et le Laboratoire de santé publique d’Aix Marseille Université.

Depuis janvier 2017, nous travaillons à co-construire le projet du CoFoR, dans le cadre d’une recherche action, avec toutes celles et ceux qui ont bien voulu donner de leur temps : personnes concernées directement par l’enjeu du rétablissement, experts d’expériences, travailleurs pairs, familles et proches, professionnels médicaux-sociaux, travaillant dans le secteur social ou en psychiatrie, chercheurs, artistes…

Le CoFor a ouvert ses portes en septembre 2017. Les formations se sont déroulées pour la plupart à l’IRTS PACA Corse (Institut Régional du Travail Social), au 20 boulevard des Salyens 13008 Marseille.

 

Mieux comprendre le concept des Recovery Colleges

Quel est le but des Recovery Colleges ? Soutenir le bien-être et le rétablissement des personnes concernées par des difficultés psychiques. Comment font-ils ? Ils favorisent le développement de connaissances et de compétences, proposent de partager les savoirs théoriques et ceux issus de l’expérience, et encouragent le soutien entre pairs. Le tout, en s’ancrant dans le territoire local.

Ce modèle ne remplace par les interventions thérapeutiques et psychosociales existantes, qui sont nécessaires dans le parcours de rétablissement de certaines personnes. Il touche en revanche une majorité de personnes, et permet la reprise d’activités significatives ainsi que l’apprentissage des principes du rétablissement. Tout ceci réduit l’utilisation de services spécialisés. Ce modèle axé sur le rétablissement permet aussi l’embauche de personnes vivant avec des troubles psychiques, au titre de pairs formateurs. Le savoir issu de l’expérience est reconnu. Sur le plan de la gouvernance, l’autogestion est valorisée. La participation active et positive de chacun et la collaboration avec d’autres citoyens contribue à lutter contra la stigmatisation.

Lien vers le réseau des Recovery Colleges ici !

  • Approche non thérapeutique mais éducative ;
  • Partenariat avec différents acteurs et organisations ;
  • Co-construction du projet à toutes les étapes ;
  • Co-construction des modules de formations ;
  • Animation et facilitation des sessions par des personnes usagères ou ex usagères de la santé mentale, des experts d’expériences, des travailleurs pairs ;
  • Lieu de formation en dehors des organismes de santé mentale ;
  • Statut d’étudiant plutôt que celui d’usager ou de patient ;
  • Gratuité de la formation.
  • Favoriser chez la personne la mobilisation de ses ressources et de ses forces ;
  • Permettre l’apprentissage de connaissances sur le rétablissement et sur la vie au quotidien avec des troubles psychiques
  • Développer une meilleure compréhension des défis rencontrés et des manières de vivre avec ses troubles.

Le CoFoR en action

En cours d’écriture…

C’est la rentrée ! Nous remplirons très prochainement cette rubrique.